Une mycose vaginale chez une petite fille ?

Écrit par Médecin rédacteur le .

Note utilisateur:  / 14
MauvaisTrès bien 

 

Une fillette peut être sujette à une vulvo-vaginite (inflammation de la vulve et du vagin) avant la puberté. C’est encore une enfant et pourtant, on craint une mycose gynécologique. C’est embêtant, car elle peut être gênée pour parler de ce problème vulvaire. Alors, pourquoi cela se produit et que faire ?

Les mycoses vaginales sont rares chez l’enfant avant la puberté.

Les candida albicans ou autres types de candida, ont besoin d’un milieu vulvaire et vaginal imprégné d’hormones estrogènes et de glycogène pour se développer. Or, la vulve d’une enfant n’est pas imprégnée d’estrogènes, puisque ses cycles ne fonctionnent pas encore. Donc les mycoses vaginales sont rares. Elles existent pourtant, mais dans des cas très particuliers : on peut rencontrer une mycose vaginale chez une petite fille diabétique ou chez une petite fille ayant une immunité très basse, par exemple parce qu’elle prend un traitement immunosuppresseur (cortisone, traitement antirejet de greffe, etc.)

Une fillette de 7 ou 8 ans peut avoir une mycose vaginale.
Même si son immunité est normale et qu’elle n’est pas diabétique, ne prend aucun médicament, une mycose vulvo-vaginale est possible. Pourquoi ? Parce que sa puberté peut avoir débuté. En effet, le premier signe de puberté, c’est le début de développement des seins. Cela commence par l’apparition du bourgeon mammaire. Sous l’aréole du sein, se développe une petite boule très sensible à la pression. Ce signe témoigne que les hormones de la puberté ont commencé à agir. Et elles ne font pas seulement pousser les seins, mais commencent à faire changer la vulve. Ces hormones sont des estrogènes qui entraînent le développement de la flore vaginale et son acidité. Or l’acidité est nécessaire au développement de candida albicans. Donc quand une petite fille a des pertes blanches, et une irritation vaginale, il faut observer si sa puberté a commencé. Attention, des pertes blanches normales peuvent être très abondantes au tout début de la puberté. Sans qu’il s’agisse de mycoses vaginales.

Mais parfois, chez une fillette dont on pense qu'elle a une mycose vulvovaginale, ce n’est pas du tout une mycose vaginale, mais tout autre chose que l’on prend pour une mycose vulvo-vaginale. De quoi peut-il s'agir ? Lire la suite.

Une mycose vulvo vaginale chez une jeune fille vierge ? C'est possible. Lire la suite...

Votre fillette a souffert d'une mycose vulvo vaginale ?
Si c'est le cas, ou si vous en avez eu étant petite fille, pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d'autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n'apparaîtra pas... Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

(c) infosanteonline 2013

D'autres articles vous intéressent :

TOUS nos articles concernant les mycoses vulvo-vaginales...

Mycose vulvo-vaginale, le traitement par phytothérapie, plus naturel ?

Quelle toilette intime quand on a une mycose gynécologique ?

Mycose, quels sous-vêtements choisir ?

La pilule provoque des mycoses gynécologiques ?

Pertes blanches normales, mycoses vaginales, comment les différencier ?

Mycose vulvo-vaginale, quel microbe est en cause ?

Une mycose vaginale chez une petite fille ? - 5.0 out of 5 based on 14 votes

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Joomla SEF URLs by Artio

Qui est en ligne ?

Nous avons 442 invités et aucun membre en ligne